Infos et réactions diverses en vrac
Samedi 8 novembre 2014 à 20 h - Chraz joue "Finissons-en avec les pauvres !" à l'Opéra de Clermont-Ferrand ! Achetez vos places en ligne ou Place de la Victoire à Clermont ou contactez le MALELA.
Teasing du rendez-vous

17 juin 2014 - En faveur de l'intermittence : "Oyez oyez, heureux contribuables, 
Pour fêter la non-annulation du festival OFF d'Avignon, la 1ère représentation des 4 spectacles de Chraz : "Finissons-en avec les pauvres !", "Wladislaw Polski World Tour", "J'veux du Bonheur !" joué par Janet, et "2036, le Fond Populaire" (D 6), seront à tarif réduit pour tout le monde (12 € et 7 €). Rappel : par solidarité permanente avec les intermittents, Chraz fait la grève du son et de la lumière, il joue en plein feux et sans bande son depuis Avignon OFF 2003. Merci qui ?"

- Réaction de Chraz sur le blog du OFF d'Avignon : "Paroles constructives ! Je me sens solidaire de Patrice Chéreau, même si Avignon OFF ne joue pas dans la même cour. Parler, expliquer, convaincre et jouer, ça me paraît plus positif que de baisser le rideau et de frustrer tout le monde, comédiens, techniciens, public, et de foutre en l’air des mois, voire des années de boulot… J’imagine qu’un paquet de maires ultra-libéraux se réjouissent que le festival qu’ils n’aimaient pas et dont ils ont hérité dans leur ville nouvellement arrachée aux socialo-communo-écolo-trotskistes soit annulé grâce à l’(in)action de gens qui le (et se) sabordent. Comme ça, l’année prochaine, ils auront des arguments pour le supprimer carrément ou au moins pour baisser gravement les anciennes aides en avançant que de toute façon c’était de la merde pas rentable et que les acteurs n’y tenaient pas tant que ça… mais auront-ils la délicatesse de remercier en passant les (ex ?) intermittents de gauche de leur avoir fait plaisir bien qu’ils ne soient pas du même bord ? Je l’espère, ce serait la moindre des choses. Caricature ou hyper-réalisme ? En tuant les spectacles, j’ai bien peur qu’on fasse plus de mal au public et à nous-mêmes qu’aux vrais responsables du malaise. Il faudrait trouver d’autres moyens que les grèves qui bloquent les « usagers ». Bloquer durant des jours entiers les entrées des ministères, de l’Élysée, du MEDEF, de la FNAC, les fourrières de voitures, se mettre autour des radars, des commissariats, etc etc… (idées bienvenues) bref emmerder les vrais responsables. Pour ne pas se mettre hors-la-loi, les pauvres ont encore un peu le droit de grève, ce qui leur donne le droit de s’emmerder entre eux, et ils le feront jusqu’à ce qu’on leur fasse une loi qui leur interdise même ça, c’est marrant, non ?… comme le chantait si bien le regretté Matthieu Côte, que je vous invite à écouter en cliquant sur ce lien… mais on peut se tromper."

14 juin 2014 - Chraz annonce les 4 spectacles du MALELA à Avignon : "Oyez oyez, heureux festivaliers, les 1083 compagnies qui se sont déclarées partantes pour le OFF d'Avignon sont heureuses de vous annoncer que le catalogue est enfin sorti... Yes, we've got it ! Ça n'empêchera pas les médias à la "mormoilneu" qui n'y connaissent que dalle de continuer à titrer : "le Festival n'aura peut-être pas lieu" mais c'est déjà ça ! Oui, le festival OFF d'Avignon aura bien lieu, et le MALELA ("Mouvement pour l'Absorption de L'Europe par L'Auvergne", qui vient d'absorber Rhône-Alpes pour commencer !) y sera présent avec les 4 spectacles ci-dessous, soit 1/326ème des 1307 prévus (sans compter les non-inscrits, une belle foire, donc !), parmi lesquels un paquet de machins infâmes formatés spécialement pour attirer les mouches en les prenant pour des connes, faites gaffe au Fly-tox ! En cette période où la communication a pris le pouvoir et où la forme a pris le pas sur le fond, il est de plus en plus difficile de trier entre les escrocs et les gens honnêtes, comme entre les vrais crève-la-faim et les réseaux d'exploiteurs, entre les prostituées adultes par choix et les mineures victimes des enfoirés internationaux, et même entre les associations employant des intermittents du spectacle et les boîtes de prod profitant du système pour faire de petits cachets à leur personnel de bureau histoire de gratter quelques sous sur le dos des vrais et de faire passer l'ensemble de la profession pour des assistés, fuck Gattaz, renseigne-toi, Ducon ! Tant qu'il y aura des droits, il y aura des TPMG* pour tenter de les détourner à leur profit sans honte. Comme le chante si bien Sarclo(ret) : "Si les salauds les plus immondes ont la laideur aussi paisible, c'est que c'est pareil pour tout le monde : faut un fusible !", ce que Thucydide avait déjà pressenti 4 siècles avant JC avec cette formule : " Tout homme tend à aller jusqu'au bout de son pouvoir". Bon festival à tous, vive l'humour, la résistance et la fête ! 
* Tout Pour Ma Gueule"

Réaction de Chraz sur le blog du OFF d'Avignon : "Stop à l’hypocrisie, il n’y a pas de Festival d’Avignon, il n’y a qu’un salon où chacun loue un ou plusieurs stands, le but de certains étant de de s’exprimer, le but des autres étant uniquement de se vendre en piquant des idées ou en adaptant n’importe quoi, un mort à la mode ou une comédie efficace. Mais dans tous les cas, sincère ou faux-cul, artiste pur ou commerçant opportuniste, il s’agit d’attirer suffisamment de spectateurs payants dans son stand pour ne pas perdre trop de fric afin de présenter son « produit » aux professionnels dans de bonnes conditions pour qu’ils achètent (un pro rapportant plus que de nombreux spectateurs). En ce qui me concerne, toutes mes indemnités d’intermittence ou presque ont été utilisées à payer une salle à Avignon (14 fois en 25 ans) en considérant que c’était une aide à la création indépendante. Comme dit Dominique, ce « salon » n’est pas obligatoire, l’autre manière de faire grève étant d’éviter de louer un stand et de ne pas venir se compromettre. Mais quand on a décidé d’être là, qu’on a engagé des frais énormes et prévenu tout le monde qu’on jouerait en s’inscrivant dans le programme et en envoyant des tonnes de messages, outre que c’est une sorte de suicide financier (qui arrange bien le MEDEF puisqu’il élimine des intermittents) et un manque de respect pour ses « clients », il me semble un peu tard pour se plaindre ou démolir ce système qu’on a soi-même choisi. En plus, pour moi, Avignon, c’est l’occasion de revoir plein de copains, de discuter avec des spectateurs, des pros, de tenter de propager des idées, la fête en famille, quoi ! Il y a bien d’autres moyens de lutter : envahir les plateaux de télé, interpeler les politiques, enlever Pierre Gattaz et demander une rançon à Rebsamen, etc. Quand le bateau a pris la mer et qu’on a accepté d’embarquer, c’est parti mon kiki, on assume. Et comme c’est nous qui payons le fuel, le mieux est de ramer en chantant du blues pour gagner l’autre bord, le reste est de la littérature ! Vivement le 5 juillet que ça commence, faire marrer des gens sur des sujets qui devraient faire pleurer, ça m’éclate plus qu’une ceinture d’explosifs, j’ai hâte !"

13 juin 2014 - Réaction de Chraz sur le blog du OFF d'Avignon : "Oyez oyez, heureux contribuables, je rentre seulement et certains échanges me paraissent bien inutilement violents et parfois trop haineux pour être constructifs. Pour ne me fâcher avec personne (ou avec tout le monde ?), je dirai seulement que sur la forme, je préfère les propos modérés et bien argumentés aux déchaînements épidermiques pas toujours 100% dans leur cible. Et sur le fond, il y a effectivement plusieurs sortes de propriétaires loueurs de salles, passionnés ou non, sans doute plus ou moins riches, mais personnellement, j’en connais très peu qui baissent les prix par amour du théâtre (je veux bien qu’on me les présente). Pour le reste, chacun fera ce qu’il voudra, grève ou pas grève, du moment qu’il n’emmerde pas les autres et qu’il ne marque pas « annulé » ailleurs que sur ses propres affiches, ce qui n’a pas vraiment été le cas en 2003 où certains non-grévistes (j’ai fait grève le 1er jour pas solidarité mais pas tous les jours vu le prix du Forum ou du Vox, je ne me souviens plus) n’étaient pas toujours aussi cool que ça, mais disons qu’il y a prescription. Résumé : je prendrai les spectateurs qui viendront et je n’irai pas emmerder ceux qui préfèrent expliquer devant leur salle plutôt qu’à l’intérieur l’intérêt du statut d’intermittent. Je préfère l’intérieur car le public qui vient n’y est pour rien et je ne vois pas pourquoi il devrait avoir fait des kilomètres inutilement, c’est mon côté écolo. Mais bon, chacun voit son utilité à sa fenêtre, alors good luck à tous et merde aux médias à la con qui font comme si le OFF n’existait pas alors qu’il nourrit bien plus les commerçants d’Avignon que le IN. Bises modérées en attendant le grand soir, le matin ça me fait un peut tôt !"

12 juin 2014 - Réaction de Chraz sur le blog du OFF d'Avignon : "Comme le spectacle n'est pas une marchandise, nous voudrions vous féliciter de soutenir les intermittents et vous remercier de ne pas avoir oublié de débiter les 1066 € sur notre carte bleue pour l'inscription de nos 4 spectacles. C'est également avec joie que nous offrirons une réduction de 30 % aux dizaines de milliers de spectateurs avides de culture qui vont vous acheter une carte à 16 €. Pourriez-vous SVP en échange répondre au téléphone pendant vos heures de présence annoncées, voire dire à votre répondeur d'être plus explicite ? Nous sommes tellement impatients de savoir quand sortira votre merveilleux programme prévu en mai (que les professionnels attendent et nous aussi, notamment pour rembourser l'inscription (?), merci de votre solidarité. 
Le MALELA (Mouvement pour l'Absorption de L'Europe par L'Auvergne)"

09 juin 2014 - Nouvelle chraznique : "Ils vont tuer le vieux !" à lire ici

06 juin 2014 - Message de Chraz sur les réseaux sociaux : "Non, le festival d'Avignon n'est pas en danger, seulement le IN, attention à la désinformation ! Ne pas confondre le IN, où les intermittents sont salariés par des structures subventionnées, et le OFF indépendant où chacun loue une salle (très cher : 5000 € environ pour 50 places, 7/8000 € pour 80 places, etc) et qui, pour les médias, "n'existe pas" ! Bien sûr qu'il faut lutter pour conserver ce statut unique mais quand ils parlent d'annulation pour cause de grève, ça ne concerne que le IN, peu d'intermittents ayant les moyens de refuser du public venu exprès, souvent de très loin voir leur pièce, comme un épicier maso qui arroserait ses légumes de gas-oil sous l’œil de clients qui ont faim, et qui crèverait la dalle par la même occasion (je sais, la culture n'est pas une marchandise mais à part quelques comédiens et quelques bonnets rouges gavés, qui peut se permettre de ne pas jouer en ayant payé d'avance ?). Bonne lutte et bon festival à tous !"

02 juin 2014 - Nouvelle chraznique : "Aux accusés, les urnes pleines !" à lire ici

31 mai 2014 - Emission "Bien Mieux Qu'Ailleurs" avec Patrick Foulhoux

30 mai 2014 - Chraz parraine le Festival Cham'bala à Chamalières (63)

29 mai 2014 - Emission "Bien Mieux Qu'Ailleurs" à Chaptuzat

25 mai 2014 - Message de Chraz sur les réseaux sociaux : "Réponse à une militante du Front National qui disait que (je la cite) "il n'y a pas de pays plus accueillant que notre France car, renseignements pris, nulle part ailleurs on ne trouve des habitants aussi généreux qui acceptent de vous donner de quoi vivre sans travailler, vous soigner gratos, un logement idem, éducation des enfants à l’œil..." : Bonjour madame, je suis africain et je viens de finir de me goinfrer grâce aux allocations. Je vous écris de l'appartement que me fournit gratuitement l'OPAC sur l'ordinateur que m'a donné la Sécu, qui nous offre aussi le chauffage et l'électricité et les médicaments pour toute la famille (j'ai oublié de vous dire que j'ai trois femmes et dix-sept enfants et que je suis au RSA). Je voulais vous demander pourquoi, dans un pays aussi généreux, qui donne tout gratuitement aux pauvres étrangers comme moi qui ne foutent rien, il y a encore des gens assez idiots pour continuer à travailler rien que pour les autres alors qu'il suffit d'être SDF sans papiers et de demander des aides sociales pour vivre dans le luxe ? Ou bien est-ce parce que je suis noir que je ne comprends pas vos coutumes ? Merci de votre réponse (après ma sieste SVP)... ah, je dois vous quitter parce que je m'étais foulé un pouce en me les tournant trop vite et le kiné envoyé par la CMU vient d'arriver".

25 mai 2014 - Nouvelle chraznique : "Et merci aux abstentionnistes !" à lire ici

20 mai 2014 - Confirmation de la programmation du spectacle "Finissons-en avec les pauvres !" le 8 novembre 2014, à l'Opéra de Clermont-Ferrand. Bientôt : réservations en ligne.
Création d'un nouveau spectacle tendre et amusant de Janet pour tout âge intitulé : "Encore raté !"

19 mai 2014 - En réaction à la photo d'un représentant du parti Nouvelle Donne aux côtés de Jérôme Kerviel, Chraz réagit en citant Bruno Gaccio, membre du mouvement : "S'afficher auprès de Kerviel avec des tee-shirts "Nouvelle donne" tout en dénonçant "le cirque médiatique", très drôle ! Ne seriez-vous pas des commerçants comme les autres ? Et Bruno Gaccio qui donne des leçons de gauche au bon peuple, génial ! J'ai été son nègre à Canal Plus en 1995. A cette occasion, je lui ai donné un bouquin et un CD publiés en 1993, il en a discrètement piqué une minute pour un sketch de Timsit en 2007/2008 ("les chercheurs"). L'extrait concerné est "les lapins". Cet extrait est sur DVD, il est passé dans toutes les salles de France et de Navarre, des dizaines de fois à la radio et à la télé, ce qui représente quelques bons milliers d'euros de droits d'auteur qu'il a touché à ma place alors qu'il est pété de tunes et d'actions de Canal. Lorsque je lui ai demandé de le déclarer à mon nom, il m'a répondu : "tu ne vas pas m'emmerder pour quelques euros ?". Belle réplique de gauche. La nouvelle donne de Gaccio ressemble un peu trop à l'ancienne, merci bien, vous pouvez vous la garder !"

19 mai 2014 - Nouvelle chraznique : "Cultures et déconfitures..." à lire ici

16 mai 2014 - Soirée "L'Insupportable Humour" à Noisy-le-Grand avec Chraz, Sophia Aram, Régis Mailhot, Hervé Devolder, Cédric Chartier, Jarry et Marianne Sergent. Monsieur Max Production

12 mai 2014 - Nouvelle chraznique : "Je voudrais être noir !" (Nino Ferrer) à lire ici

5 mai 2014 - Nouvelle chraznique : "La femme est l'avenir des cons..." (Renaud) à lire ici

1er mai 2014 - Message de Chraz sur les réseaux sociaux à propose de la Coupe du Monde de Foot au Brésil : Michel Platini tente de remonter le moral aux crève-la-dalle expulsés pour ne pas dégueulasser l'image de la coupe du monde de foot : 
"Il faut dire aux Brésiliens qu’ils ont la Coupe du monde et qu’ils sont là pour montrer la beauté de leur pays et leur passion pour leur football. S’ils peuvent attendre au moins un mois avant de faire des éclats sociaux, ça serait bien pour l’ensemble du Brésil et la planète football... Rendez hommage à cette belle Coupe du monde, on a été au Brésil pour leur faire plaisir." 

30 avril 2014 - Franck Halimi, metteur en scène dijonais et membre de la coordination des intermittents et précaires (CIP) stoppe sa grève de la faim entamée il y a 53 jours.

30 avril 2014 - A découvrir ici l'affiche officielle pour le Festival d'Avignon 2014 avec le Chraz des Villes, le Chraz des Champs, le Chraz des Mines et le Chraz des Enfants

30 avril 2014 - Message de Chraz sur les réseaux sociaux : "Si on te nomme porte-parole de la majorité silencieux, est-ce ce ne serait pas une manière polie de te dire de fermer ta gueule ?" (extrait de : "Pensées relativement drôles et drôlement relatives" aux Editions du Malela. "Ouvre grand tes yeux, ouvre grand tes oreilles, et surtout ne la ferme pas !" C'est l'inverse de la sagesse. Et c'est aussi ce qu'on avait défini comme devise à la Baie des Singes en... 1997.

28 avril 2014 - Nouvelle chraznique : "Vive les fringues râpées !" à  lire sur la page des chroniques

27 avril 2014 - Message de Chraz sur les réseaux sociaux : "Des artistes qui ont peur : le rêve de la droite et du FN pour une culture marchandise qui dépend des sponsors !" Article à lire : "Artistes ou la peur de faire peur" de Michel Simonot, écrivain et sociologue

24 avril 2014 - Jeudi 24 au Télémac à Nîmes : "Finissons-en avec les pauvres". 
V et S : "Wladislaw Polski World Tour" au Théâtre de Poche à Sète. 
(Samedi à 16 H : "J'veux du Bonheur" par Janet) 
Dimanche 27 : "Les Virés de France Inter" Maison Pour Tous Mélina Mercouri 
842 Rue de la Vieille Poste à Montpellier (Festival MDR annulé)

21 avril 2014 - Nouvelle chraznique : "Les Gattaz, entubeurs de pauvres de père en fils ? à lire sur la page des chroniques

14 avril 2014 - Nouvelle chraznique : "Notre Gégé est peut-être bien dans le vrai !" à lire sur la page des chroniques

11 avril 2014 - Spectacle "Finissons-en avec les pauvres !" au Café de l'Europe d'Hayange (57)

7 avril 2014 - Nouvelle chraznique : "Contre la censure, moi j'y fais confiance à Marine... euh, faut voir !" à lire sur la page des chroniques

6 avril 2014 - Chraz en dédicace à "La Chanson du Livre" de Randan (63)

5 avril 2014 - Chraz joue "Wladislaw Polski World Tour 2018" à Marsac-en-Brivadois (63)

5 avril 2014 - Enregistrement de l'émission "Bien Mieux Qu'Ailleurs" à "La Chanson du Livre" de Randan (63) avec pour invités : Marcel Amont, François Corbier et Fabienne Thibeault. Voir le 12ème numéro sur la page de l'émission.

28 mars 2014 - Message de Chraz : "Puisqu'il semblerait qu'on arrive au bout de la dernière ligne droi... euh, tordue des élections municipales à Clermont et ailleurs, j'ai trouvé marrantes les oppositions UMP-FN-socialo-écolo-coco-amis du FDG, qui, après son alliance "satanique" avec Olivier Bianchi est devenu un ennemi (pour ceux qui auraient préféré laisser gagner la droite ? ouh le vilain Alain Laffont !). Mais le plus drôle dans toutes ces discussions enflammées qu'on a eues, c'est quand des gens déclarant qu'ils n'avaient pas d'avis n'ont pas hésité à se fâcher entre eux (ou avec moi) pour des idées dont ils n'ont apparemment rien à foutre. Les dés sont jetés, que le meilleur en communication gagne et vive le surréalisme... et que ça ne nous empêche pas de nous retrouver tous devant un pot dimanche soir !... ou plus tard si ce n'est pas cicatrisé (?)".

30 mars 2014 - Municipales 2014 à la Coopérative de Mai (63)

29 mars 2014 (15 h) - Enregistrement en public de l'émission "Bien Mieux Qu'Ailleurs" avec le journal La Galipote à voir sur la page de l'émission

28 mars 2014 (20 h 45) - Chraz joue "Finissons-en avec les pauvres !" au Cazino de Saint-Nectaire (63)

26 et 27 mars 2014 (21 h) - Chraz joue "Finissons-en avec les pauvres !" au Café de la Poste, Narbonne (11)

24 mars 2014 - Chraz détricote sur Facebook : "En Auvergne on s'en sort plutôt bien mais il y a des tas de villes, et pas que dans le sud, que le FN va récupérer si tous les inscrits ne prennent pas conscience du risque. Et il les gérera avec les méthodes qu'on connaît : "suppression des aides aux associations et à tout ce qui est "social" (dans leur bouche, c'est un gros mot), début de censure, etc". Je comprends que les rebelles dans l'âme et les anars allergiques au moindre scrutin se foutent que ce soit le PS ou l'UMP (le "tous pourris sauf nous" martelé par Marine Le Pen n'y est peut-être pas pour rien), mais j'ai du mal à imaginer que des gens rêvant de la révolution puissent voir en attendant des mairies passer à l'extrême droite sans bouger. J'aimerais bien rêver aussi mais les gens qui ont la haine ne s'abstiennent pas, ils foncent voter, la bave aux lèvres, trop heureux de virer "ces enfoirés qui financent les pauvres qui puent et les immigrés qui nous envahissent". Nous les blablateurs de FB, ça ira, on ne va pas crever de faim, mais ceux qui vont souffrir dans les villes FN, ce sont les plus faibles. D'accord, ils n'ont pas grand chose à perdre, mais le peu qu'ils ont, ils en ont besoin, et si j'étais face à un choix entre le FN et un autre parti, même pas parfait, je me sentirais mal de laisser les têtes d'haineux choisir à ma place. Je sais que certains vont encore m'expliquer que ça ne sert à rien et que je fais le jeu de Machin ou d'Untel, mais je pense que si on ne peut pas atteindre l'idéal (qui est où ?), la moindre des choses est au moins d'éviter le pire. Le 30 au soir, on verra si la révolution est plus proche ou si elle s'éloigne. Good suite !"

24 mars 2014 - Nouvelle chraznique "Sarkozy : tout ça pour une vie de merde !" à lire sur la page des chroniques

23 mars 2014 - Chraz détricote sur Facebook : "Je tiens à signaler à mes copains (et aux autres) qui ont choisi de ne pas voter que ce n'est pas la peine qu'ils viennent m'emmerder avec "la montée de ces salopards du FN", "le sourire de ces enfoirés de l'UMP", voire "la nullité de ces incapables de socialos", etc..., s'ils ne veulent pas que je les traite d'"abrutis d'abstentionnistes qui n'ont plus qu'à fermer leur gueule". On se fout des belges mais au moins, chez eux, le vote est obligatoire. 
Merci."

20 mars 2014 - Discours "surprise" en première partie du Meeting de 1er tour d'Olivier Bianchi, au Gymnase Fleury (le découvrir ici). Extrait : "Le Front et le Socialisme ont une chose en commun : tant que ça reste populaire, c’est bien, mais quand ça devient national, ça craint !" (découvrir la vidéo ici)

20 mars 2014 - Bêtisier 1 des Municipales 2014 à Clermont-Ferrand (toutes les vidéos ici)

17 mars 2014 - Episode 12 des Municipales 2014 à Clermont-Ferrand (toutes les vidéos ici)

17 mars 2014 - Nouvelle chraznique "JLM monte dans les tours" à lire ici sur la page des chroniques

15 mars 2014 - Episode 11 des Municipales 2014 à Clermont-Ferrand (toutes les vidéos ici)

12 mars 2014 - Episode 10 des Municipales 2014 à Clermont-Ferrand (toutes les vidéos ici)

10 mars 2014 - Episode 9 des Municipales 2014 à Clermont-Ferrand (toutes les vidéos ici)

10 mars 2014 - Nouvelle chraznique "Acharnators" à lire ici sur la page des chroniques

8 mars 2014 - Préparation d'Avignon pour l'anniversaire des 25 ans de Festival pour Chraz avec 4 spectacles programmés !

8 mars 2014 - Chraz détricote sur Facebook : "Au FN, ils n'ont pas le temps de se renseigner sur leurs candidats, alors des fois ils prennent des fachos sans le savoir, comme à Nevers, pas de chance ! J'ai une copine (qui préfère garder l'anonymat) qui est allée à un rassemblement "Bleu Marine" dans le Sud, ça puait tellement la haine qu'elle a failli vomir. Dans son village, si le candidat du FN est élu, il souhaite utiliser une salle au rez-de-chaussée du cinéma pour en faire un musée de l'armurerie. Ça fait un peu prétentieux de dire que ceux qui rêvent de voir arriver ce genre de personnes au pouvoir sont des imbéciles, je cherche désespérément un autre qualificatif..."
Lire l'article

8 mars 2014 - Episode 8 des Municipales 2014 à Clermont-Ferrand (toutes les vidéos ici)

8 mars 2014 - La Journée de la Femme - Chraz participe à l'opération de sensibilisation "Mettez du rouge"

6 mars 2014 - Bonus international des Municipales 2014 à Clermont-Ferrand (toutes les vidéos ici)

27 février 2014 - Soutien aux Intermittents du spectacle
Chraz détricote sur Facebook : "Bravo pour l'analyse, il ne faut pas se laisser enfumer par les apparences, la CGT comme la CFDT a pour but principal de garder le pouvoir dans certains secteurs, c'est plus de la stratégie que du social, il faut savoir lire les petites lignes sur l'étiquette. Méfiance et résistance doivent rester les deux mamelles permanentes de l'intermittent."

Réponse au message de Norbert Aboudarham sur Facebook : "Prenez 2 mn et lisez ce petit papier ! 
 
Depuis 44 ans, le MEDEF veut supprimer le statut des intermittents. Quelle est la manoeuvre ? Tout le monde devrait le savoir. Le priencipe est simple : La CGT mobilise, la CFDT signe (le pare par ex.)...C'est la tactique classique du MEDEF "ET" de la CGT, je dis bien "ET". La CGT ( et bien sûr la CFDT) nous demandait de défiler sous le siège du MEDEF pendant les négociations toutes branches ( pour enfumer !) et les intermittents sont à la fin de la négociation la "variable d'ajustement" ( augmentations des heures, diminution des prestations ect...) pour maintenir les avantages des grosses fédérations comme la sidérurgie, le bâtiment etc... beaucoup plus puissantes que les intermittents ! Heureusement qu'il y a maintenant la coordination. C'est elle qui doit être soutenu "ET" contrôlé... Un (trop) vieil intermittent ! 
 
( G défilé devant le MEDEF dès la première année de mon intermittence à la demande de la CGT, c'était il y a 44 ans ! Par contre un vrai pb, c'est nos retraîtes où à cotisation égale on touche bcp moins à cause des plafonnement et du jeu des "multiemployeurs" mais ça, tout le monde s'en fou ! Et là l'enjeu financier est considérable !"

26 février 2014 - Vous pouvez vous procurer le DVD du spectacle "Finissons-en avec les pauvres !", enregistré le 14 décembre 2013 à la Baie des Singes (Cournon, 63) en le commandant dans notre boutique en ligne "Les produits dérivants" via Paypal ou en envoyant un chèque à l'ordre du MALELA (adresse : Association Le Malela - Chavarot - 63520 SAINT-JEAN-DES-OLLIERES)

20 février 2014 - Chraz détricote sur Twitter : "Gadelmaleh qui vend le discours de Martin Luther King à LCL, ça ne puerait pas un peu ? L'argent n'a pas d'odeur mais il y contribue !"

16 février 2014 - Chraznique "La révolution Orange de 95" (toutes les chrazniques ici) :
Oyez oyez heureux contribuables, 
Les élections municipales approchent et avec elles l’occasion de voter Front National pour bien montrer aux autres partis tous pourris où est la pureté. Je sais que beaucoup sont tentés par le vrai changement et impatients d’exercer leur « droit de quenelle », c’est pourquoi il est bon de se souvenir du chouette travail fait pas les municipalités d’extrême droite (le FN n’aime pas qu’on l’appelle comme ça, disons donc plutôt « la droite extrême »). C’était dans les années 90, et voici quelques extraits de journaux du temps où ce gentil parti relooké par Marine gérait quelques villes, histoire que certains futurs électeurs encore hésitants soient définitivement convaincus. Les médisants prétendront que ces pratiques rappellent certaines autres périodes de l’histoire où on brulait du papier en place publique, mais tout le monde n’a pas la chance d’apprécier les feux de camp. 
Libération. 11 juillet 1996 : 
Un rapport révèle que les livres sont choisis sur critères politiques. A Orange, la mairie FN fait le ménage à la bibliothèque. « M. Bompard refuse cosmopolitisme et mondialisme...». Parmi les critères de refus des livres : la vision politique de l'auteur, les bonnes moeurs... Quand il entend le mot « culture », le FN ne sort pas son revolver, il sort des urnes (...) Déjà, au début de juin, Samuel Maréchal, patron du Front national de la jeunesse (FNJ) et gendre de Jean-Marie Le Pen, affirmait « lancer la reconquête des esprits, qui, seule, nous permettra de prendre le pouvoir ». 
L'Express du 11/07/1996 publie en exclusivité un rapport officiel sur la bibliothèque d'Orange. 
(...) « L'idéologie nationaliste est sous-représentée » 
(...) En clair, la municipalité veut contrôler ce qui tombe sous les yeux des Orangeois et affirmer son emprise sur la bibliothèque. 
(...) Didier Daeninckx et Jean Lacouture rayés des listes. La censure est une autre arme de la municipalité d'Orange. L'achat des suppléments littéraires de Libération et du Monde avait été supprimé dès 1995. Alerte Orange, un collectif de « vigilance républicaine », décidant alors d'y abonner à ses frais la bibliothèque. Le rapport Pallier pointe d'autres dérives : « Les listes d'acquisitions (...) sont actuellement soumises à M. Lagier, qui repousse certaines propositions d'achat (...) Quatre critères de refus apparaissent. La spécialisation de l'ouvrage : Le Métier de bibliothécaire, deux ouvrages généraux consacrés l'un à la philosophie, l'autre à la pédagogie. Le thème traité: le racisme, le rap (...). La vision politique de l'auteur : romans policiers de Didier Daeninckx (...), Contes maghrébins. Un autre critère a été cité par M. Bompard. Il s'agit du respect des bonnes mœurs, qui explique la suppression de quelques titres de roman ». 
Le rapport conclut ainsi à trois dérives: « Des collections qui ne répondraient qu'à la fonction de distraction (...). Une interprétation du pluralisme qui postulerait un rééquilibrage systématique de thèmes et d'auteurs jugés de gauche - concept passablement étendu à Orange - par des thèmes et des auteurs de droite (...). Un principe d'ethnocentrisme ». 
Il faut dire qu’il y a tellement de bouquins dans les bibliothèques qu’on ne sait pas lequel prendre, surtout quand on ne sait pas lire. Alors la suppression de certains titres, ça donne envie de voter FN afin que dans beaucoup de villes et de villages, le choix soit plus facile. Et pour faire plaisir à Jean-François Copé, on pourrait aussi les remplacer par des ouvrages un peu moins « tous à poil »...